Que faire d'une plante que l'on vient d'acheter ?

Le 15 janvier 2018 par Iris Makoto

Vous voilà de retour à la maison, ravi de votre nouvel achat ! Oui mais que faire de cette belle plante ? Coup de cœur spontané, parfois irréfléchi, elle va devoir trouver sa place en intérieur ou au jardin dans les meilleures conditions.

Le transport de la plante

Une fois la plante achetée, les conditions de transport sont primordiales pour ne pas causer de dommages. Si vous êtes accompagné, préférez laisser la plante entre les pieds du passager afin qu'elle soit bien calée. Si vous devez la placer dans le coffre ou sur les sièges arrières, veillez à la poser de manière à ce que les tiges ne se cassent pas et que la plante ne tombe pas à chaque virage. Ne l'écrasez pas non plus entre vos sacs de courses, ne posez rien dessus, et rentrez le plus vite possible à la maison pour qu'elle ne subisse pas de choc thermique (chaud ou froid) derrière les vitres du véhicule. Lors du trajet, évitez de créer un gros courant d'air en ouvrant toutes les fenêtres en grand ; votre plante n'apprécierait pas !

Hortensias à planter
Hortensias à planterAgrandir l'image

Au retour à la maison

Encore une fois, ne laissez pas la plante dans la voiture. Derrière des vitres au soleil, elle pourrait très vite "griller" et prendre un coup de chaud, il sera ensuite très dur de la récupérer. De même s'il fait très froid, surtout s'il s'agit d'une plante non rustique ou tropicale.

Anthurium venant d'âtre acheté
Anthurium venant d'âtre achetéAgrandir l'image

Plantez ou rempotez au plus vite

Il vaut mieux s'occuper de la plante tout de suite.

Plantez-la directement au jardin dans une zone correspondant parfaitement à ses besoins dès votre arrivée, si les conditions climatiques le permettent. Pensez à hydrater la motte au préalable en la laissant tremper dans de l'eau à température ambiante ¼ d'heure avant la plantation. Si la plante est à racines nues, conservez-la bien emballée afin d'éviter que les racines se dessèchent ; vaporisez de l'eau sur les racines au besoin. Si la plantation est différée de plusieurs jours, mettez-la en jauge.

S'il s'agit d'une plante d'intérieur, vérifiez son état sanitaire et l'éventuelle présence de parasites ou maladies qui vous aurait échappé à l'achat. Traitez-la et placez-la en quarantaine le cas échéant afin qu'elle ne contamine pas vos autres plantes car en intérieur, cela va très vite !

Si la plante est en bonne santé, vérifiez au passage l'état racinaire : si le pot est trop étroit, rempotez la plante dans un pot plus grand rempli d'un mélange adapté à ses besoins. Un pot en terre cuite est toujours préférable, il assure de meilleurs échanges gazeux.

Attention : si votre plante est en boutons ou en fleurs, remettez le rempotage à plus tard afin de ne pas occasionner leur chute.

Rempotage d'un dracaena
Rempotage d'un dracaenaAgrandir l'image

Après la plantation ou le rempotage

Une fois votre plante installée à un emplacement et à une exposition en accord avec ses besoins,
prenez soin de l'arroser souvent pour assurer sa reprise. La terre ne devra cependant jamais être détrempée pour éviter le pourrissement des racines.
Ne laissez jamais d'eau dans les cache-pots ou les coupelles pour la même raison, excepté pour quelques rares plantes qui le supportent comme le papyrus par exemple, mais vous aurez pris soin de vous renseigner avant !

Que faire si je ne peux pas replanter tout de suite ?

Il est parfois impossible d'installer une plante au jardin dans les heures qui suivent son achat : manque de temps, conditions climatiques défavorables (forte pluie, gel, chaleur intense, neige...).
Dans ce cas, pas de panique !

S'il fait chaud : Installez votre plante à l'ombre sur la terrasse même s'il s'agit d'une plante appréciant le plein soleil. Vous ne l'accoutumerez que progressivement au plein soleil surtout si elle était en vente sur un étal en intérieur, sinon les feuilles risquent de brûler. N'oubliez pas de l'arroser si le substrat est sec !

S'il fait froid : placez votre plante dans un local lumineux et abrité surtout s'il gèle. Il n'est pas rare d'avoir un coup de cœur en début de printemps sur une plante gélive (surfinia, impatiens de Nouvelle-Guinée, tomate, melon...). Il faudra attendre avant de l'installer au jardin que tout risque de gel soit passé. Durant tout ce temps, n'oubliez pas de l'arroser selon ses besoins mais jamais en excès.

Concernant les arbres et arbustes, la technique de la mise en jauge constitue une alternative très intéressante pour les conserver jusqu'à la plantation.

Framboisiers conditionnés en racines nues
Framboisiers conditionnés en racines nuesAgrandir l'image

De la raison à la passion

Logiquement tout jardinier avisé devrait choisir ses plantes en fonction de ce qu'il peut leur offrir en matière de luminosité, de sol et de temps à leur consacrer et non de façon impulsive, mais ce serait ôter une grande part de plaisir et laisser peu de chance au hasard et à la découverte ! Entre raison et passion, le cœur du jardinier balance parfois... Remplacer la raison par l'adaptation voire l'acclimatation est alors une solution !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Que faire d'une plante que l'on vient d'acheter ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

220 questions

Voir tout Poser une question